Main derrière oreilleAujourd’hui j’ai assisté à une conférence sur la surdité. Même si je m’intéresse au handicap en général, je connais mal, voire pas du tout, le monde de la surdité. Ce handicap, comme la cécité, est souvent ignoré de la part des « valides » car il est invisible…

Madame Dominique Quélard, responsable du pôle linguistique et interprète en Langue des Signes de l’Institut Spécialisé de la Malgrange nous a fait découvrir ce handicap pendant 1h30, accompagné d’un étudiant lui-même sourd.
J’ai ainsi découvert un nouveau monde, que je pensais inabordable car tellement différent du nôtre. Mes idées reçues se sont vues balayées et je me suis aperçue que ce monde est finalement abordable si on fait quelques efforts… comme pour tous les handicaps… il suffit de se mettre à la place de l’autre pour comprendre et surtout écouter les témoignages des principaux intéressés.

Pour commencer son exposé, Mme Quélard nous a parlé justement des préjugés que nous avions sur les sourds, comment nous percevons ce handicap et surtout quels sont les problèmes que eux mêmes rencontrent… en parlant des personnes âgées, exemple qui nous concerne tous finalement !
Quand votre grand-père vous redemande la même chose qu’il y a une semaine, ou qu’il ne fait que la moitié de ce que vous lui demandez, c’est simplement parce qu’il n’entend pas tous les mots… surtout dans les aigus… ce sont les fréquences aiguës qui disparaissent en premier, celles qui permettent de comprendre les paroles…
J’ai aussi appris que lorsqu’on est appareillé, on n’entend pas de la même façon, les voix changent, les bruits changent, et qu’il faut réapprendre à entendre…

Nous sommes aussi revenus sur le fonctionnement de l’oreille, pour comprendre ce qui ne fonctionne pas. Saviez-vous que nous avions des petits cils dans l’oreille interne qui nous permettent d’entendre les bruits ? et saviez-vous que si vous écouter trop souvent et trop longtemps de la musique forte vous pouvez les détruire irrémédiablement ? Et bien oui ! Malheureusement bien sûr certains naissent avec des cils déjà defectueux… mais si vous avez la chance d’être en bonne santé, écoutez la musique moins fort !! Vos oreilles aussi ont besoin de repos de temps en temps, alors chuuut 🙂

Saviez-vous aussi que les sourds qui n’entendent vraiment rien des deux oreilles sont très rares ? Et oui une personne sourde, vous entend un peu quand même !!

Quelques bons gestes à avoir pour préserver ses oreilles :

  • Mettez des bouchons d’oreilles quand vous utilisez un outil bruyant ou quand vous écoutez de la musique lors d’un concert
  • Surveillez l’audition de vos enfants quand ils sont petits
  • Attention en vous nettoyant les oreilles

Boucle magnétiquePeut-être avez-vous déjà vu ce picto lors de vos passages dans des banques, des cinémas, etc. C’est une boucle magnétique. Ce système permet à la personne appareillée de récupérer le son principal. Au cinéma la personne sourde entendra parfaitement le film et non les bruits environnant, idem à la banque pour entendre son conseiller…

Un petit test à faire chez vous : lire sur les lèvres ! Et oui c’est cet exercice que pratiquent toute la journée les personnes sourdes pour nous comprendre ! Essayez donc d’écouter le journal télévisé sans le son pour voir si vous comprenez 😉

La conférence s’est terminée par la présentation du langage des signes et le langage parlé complété (LPC).
Le LPC est un codage avec les mains pour faciliter la communication entre les personnes. Il est beaucoup enseigné aux enfants dans les écoles pour comprendre la phonétique.
Nous avons ensuite appris l’alphabet du langage des signes et épelé le prénom de l’étudiant qui se présentait.
Il nous a ensuite appris que les sourds entre eux se donnent des noms pour aller plus vite… Il y a beaucoup d’évocation par l’image pour s’exprimer plus rapidement. Et il y a toujours plusieurs façons de dire des choses… comme dans la langue française !!!

Notre interlocutrice nous a finalement raconté « Le Petit Chaperon Rouge » en langage des signes, et je me suis aperçue qu’il y avait une grande part de mimes dans la langue des signes.

Quelques idées reçues :

Les sourds sont forcément muet aussi.
Et bien non !! Mais en effet la parole ne vient pas tout naturellement comme pour nous, il faut la travailler !

Un sourd n’entend que ce qu’il veut.
Non plus ! Mais son cerveau n’arrive pas à faire la différence entre le bruit principal et le bruit secondaire… c’est donc difficile pour lui de se concentrer. Et en plus tous les sons n’arrivent pas de la même façon dans son oreille.

Tu comprends mieux le prof que nous, tes camarades.
Et bien oui ! Parce que l’enseignant articule et il est donc plus facile de lire sur ses lèvres !!

Une belle découverte cette conférence, qui donne envie d’approfondir ces premières expériences…

Et pour ceux qui veulent apprendre l’alphabet, c’est par là :

Advertisements