Pendant une visite de Bruxelles j’ai découvert (et j’ai un peu honte de le dire) un monument dont je ne connaissais pas l’existence : l’Atomium.

Je me console bien vite en rentrant en France et en découvrant que je suis loin d’être la seule à ne pas connaître ce monument qui a un peu la même histoire que notre Tour Eiffel ! Sauf que nous français, ne nous intéressons pas assez au patrimoine de nos voisins…

Bref, c’est sous un ciel bleu de fin juin que j’ai pu admirer ces particules d’atomes bruxelloises.

Je comparais ce monument à la Dame de Fer car il a été conçu et réalisé à l’occasion de l’Exposition Universelle de Bruxelles (1958), dont il était le bâtiment phare et l’emblème. Son slogan : bilan d’un monde, pour un monde plus humain.  » l’Expo 58 se voulait être l’expression de la volonté démocratique d’entretenir la paix entre toutes les nations, de la foi dans le progrès aussi bien technique que scientifique et, enfin, d’une vision optimiste dans l’avenir d’un monde neuf, moderne et hyper-technologique qui devrait permettre aux homme de vivre mieux.

L’utilisation pacifique de l’énergie atomique à des fins scientifiques – scanner médical, production d’électricité, etc. – incarnait particulièrement bien ces thèmes et c’est donc elle qui a déterminé la forme de l’Atomium qui, haute de 102 mètres avec ses neufs sphères connectées entre elles, figure un cristal élémentaire de fer agrandi 165 milliards de fois. Sa conception revient à l’Ingénieur André Waterkeyn (1917-2005). Les sphères furent quant à elles aménagées par les architectes André et Jean Polak. » [Source]

Je ne suis pas monté dedans parce qu’il était trop tard mais la vue doit être sympa et surtout l’architecture de l’intérieur doit être spectaculaire !
Ce sera pour une prochaine fois !

Pour en savoir plus : www.atomium.be et quelques photos !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements