Cela fait quelques temps que je vois ce panneau de signalisation « Pont Mirabeau » en allant chercher le métro le matin et l’autre jour j’entends parler de la vue qu’il y a depuis le Pont Mirabeau, alors aujourd’hui j’ai pris mes baskets et mon appareil photo et hop direction le Pont Mirabeau!

Quinze minutes de marche plus tard, j’avais découvert la station du métro 8 la plus proche (histoire de changer un peu les habitudes), la station du RER C et le fameux Pont Mirabeau.

Bon finalement je vous avoue que vu du dessus ben… c’est un Pont avec des voitures!!

Mais quand on baisse la tête on voit de jolies statues qui ornent les piliers du pont. Et quand on tourne la tête à droite (avec Paris derrière) on voit la Dame de Fer et la statue de la Liberté !
Alors, certes aujourd’hui le soleil ne brillait pas mais avec du beau temps ça doit joli aussi 😉

Pour voir les photos : rendez-vous sur la page Facebook !

Bon et puis le Pont Mirabeau a quand même inspiré un poème de Guillaume Apollinaire…

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Publicités