Je l’ai rencontré il y a un mois. Quand je l’ai vu au milieu des autres, j’ai tout de suite su que c’était LUI. C’est avec lui que je voulais passer (au moins une partie de) ma nouvelle vie parisienne.

Plutôt grand, accueillant, toujours prêt à rendre service,…  je sentais qu’il avait beaucoup de choses à m’apporter, des amis à me présenter, des histoires à me faire partager…

Au fil des jours il est rapidement devenu indispensable à ma vie. Grâce à lui je m’évadais, je laissais vagabonder mon esprit, je rencontrais des gens intéressants, j’apprenais des choses… bref il faisait vraiment partie de mon quotidien !

Pourtant ces derniers temps il m’a déçu. Il arrivait en retard à nos rendez-vous, il m’abandonnait en plein milieu de nos conversations, et ce matin, il n’est pas venu… sans même me prévenir en plus ! Toute la journée j’ai pensé à lui… Et ce soir il était là, il m’attendait sur le quai de la gare alors que moi-même je n’étais pas très à l’heure. Et là je me suis dit que finalement, ce train, je devais l’accepter comme il était : avec ses retards, ses ralentissements et ses grèves… parce que sans lui je ne peux pas aller travailler !!

Advertisements