Des amis du sud sont arrivés hier soir avec dans leurs bagages une boîte à trois étages de calissons… j’ouvre la boîte, voit toutes ces sucreries, en prends un, enlève la couche de sucre glace du dessus, puis je m’attaque à la pâte (le meilleur) et là pendant quelques secondes je m’évade!
Oui bon je reviens sur terre! Franchement ne me dites pas que vous n’aimez pas les calissons! Moi j’adorai ceux de la Cure Gourmande à Metz mais malheureusement le magasin a fermé…

La ville d’Aix raconte mieux que moi comment sont fait ces délicieux Calissons…
La fabrication du Calisson a conservé son caractère artisanal et s’effectue en 2 étapes: préparation de la pâte et dressage des Calissons. Les amandes sont mondées puis broyées avec des melons confits et additionnées de sirop de fruits dans une proportion de 40% d’amandes pour 60% de fruits et de sirop.
Selon un Maître aixois du Calisson: « le Calisson doit sa première saveur à la douce amande de Provence réveillée d’un peu d’amandes amères. Son originalité, son moelleux, sont donnés par les melons et les oranges confits nourris de sirop qui entrent dans sa pâte. Son habit est une feuille d’hostie nappée de glace royale. »

Sur ce, je n’ai qu’une chose à dire : Merci à ceux qui ont rapporté les calissons 😉

Advertisements